Réalisation de la maquette.La fonte à cire perdue en bijouterie.La gravure et la découpe de bijoux.La basse fusion étain et zamak.Les traitements de surface.

L’assemblage et la finition des bijoux.

Cela comprend toutes les étapes depuis la coupe des alimentations jusqu’à la pièce finie.

Le dégrappage.

Les pièces sont démontées de l’arbre les unes après les autres à l’aide de pinces coupantes et de scies.

Décarottage.

L’alimentation est coupée au plus près de la pièce tout en redonnant à la pièce sa forme d’origine.

Emerisage.

Cette étape réalisée à l’aide de papiers et toiles abrasifs permet d’enlever les défauts de fonderie, comme la peau d’orange, les plans de joints laissés par les moules et autres défauts éventuels… Des abrasifs de plus en plus fins sont utilisés pour préparer la surface avant le polissage.

Brasure.

Les différents éléments sont assemblés par brasure à base d’argent ou d’or en fonction du métal des pièces. C’est le cas pour les bélières, les chaînes, les chatons et les sertissures et pour fermer les corps de bagues et fixer tous les systèmes existants.

Ébavurage et brillantage mécanique.

Des vibrateurs remplis d’abrasifs de formes différentes réalisent l’ébavurage mécanique et affine encore l’émerisage. Le brillantage / polissage mécanique utilise des abrasifs très doux et apporte le brillant pour préparer le polissage manuel.

L’assemblage et le montage.

Les différents éléments sont assemblés pour former le bijou. Cela peut inclure de l’emmaillage, du collage, du rivetage… ainsi que la manipulation d’autres matériaux comme le cuir et le textile.

 

 

Le polissage manuel.

Le polissage et l’avivage manuel s’effectuent à l’aide de brosses en coton et de pâte à polir de plus en plus fines jusqu’à atteindre le “poli miroir“. Un nettoyage ultrason est nécessaire pour dégraisser les pièces.

Le sertissage.

Nous réalisons en interne le sertissage griffe et grain pour de petites quantités de pièces. Lorsque les quantités de pierres à sertir sont trop importantes ou lorsque les types de sertis sont trop complexes nous sous-traitons cette opération.